Convocation d’abdoulaye Baldé - Le maire de Ziguinchor entendu sur le rapport d’expertise - Ligne Directe, site d'informations
Home Actualités Convocation d’abdoulaye Baldé – Le maire de Ziguinchor entendu sur le rapport...

balde

Convoqué à la Cour de répression et d’enrichissement illicite (Crei) dans le cadre de la traque des biens supposés mal acquis, le maire de Ziguinchor a été entendu pendant 4 tours d’horloge. Pour son avocat, Me Amadou Diallo, il n’y a eu aucun élément nouveau dans le dossier.

11 heures pile ! C’est l’heure à laquelle le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, a débarqué à la Cour de répression et d’enrichissement illicite  (Crei) où il était convoqué hier, dans la matinée. Dans sa bagnole noire, vêtu d’un grand boubou blanc, le président de l’Union des Centristes du Sénégal (UCS), souriant et visiblement serein, était accompagné de son avocat du jour, Me Amadou Diallo, en provenance du Canal 4 sur l’avenue Cheikh Anta Diop.  Face à la commission d’instruction de la Crei, l’ancien ministre sous le régime libéral a passé quatre tours d’horloge.  A sa sortie du siège de la juridiction, Abdoulaye Baldé n’a pipé mot, laissant le soin à son conseil de faire face à la presse. Sans être prolixe, la robe noire a déclaré : ‘’Mon client a été entendu dans le cadre normal de la procédure. C’étaient juste des précisions qu’il fallait apporter sur le rapport d’expertise. Il l’a fait et le rapport a été déposé.’’, a-t-il indiqué non sans renseigner que sur le fond, ‘’il n’y a eu rien de nouveau. Des questions lui ont été posées sur le rapport d’expertise, et il a répondu’’.

Le rapport en question a été produit par l’expert-comptable Pape Alboury Ndao qui a fouiné dans les comptes bancaires du maire de Ziguinchor. Le document a relevé l’existence de mouvements de fonds dans les comptes de la société Delgas. Une entreprise qui a été versée dans le patrimoine de l’édile. Toutefois, le maire Baldé n’a ni chargé ni déchargé, mais il a analysé les mouvements financiers tout en émettant son avis. Toujours est-il que d’après Me Diallo, ce face-à-face entre son client et les juges d’instruction s’est déroulé dans une ambiance ‘’bon enfant’’. D’où sa réponse un peu ironique à une des questions des journalistes sur la suite de l’affaire : ‘’Nous ne sommes pas au Goulag. Nous sommes au Sénégal. Nous sommes optimistes.’’ Les partisans du Président de l’UCS n’étaient pas nombreux à venir le soutenir. Seulement une dizaine de femmes étaient là pour témoigner leur soutien et sympathie à leur maire et responsable politique.

Abdoulaye Baldé et son épouse Aminata Gassama sont inculpés pour corruption et enrichissement illicite portant sur 5 milliards de F CFA depuis août 2014. Alors que l’instruction devait durer six mois, elle a été prorogée plusieurs fois.

Repondre