Crime crapuleux à la plage de Hann en 2009 - Les présumés meurtriers de Gérard Gallais encourent la perpétuité - Ligne Directe, site d'informations
Home Actualités Crime crapuleux à la plage de Hann en 2009 – Les présumés...

justice

 

En prison depuis 2010 pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec escalade et usage d’armes et de violences ayant entraîné la mort et viol collectif, Thierno Ba et Malang Camara ont fait face à la Chambre criminelle, hier. Ils risquent la perpétuité. Le délibéré est prévu pour le 20 juin prochain.

 

Les faits sont odieux. Crapuleux. D’origine française, Gérard Gallais  a été retrouvé mort dans son voilier amarré à quelques nœuds de la plage de Hann. C’était dans la nuit du 27 au 28 août 2009. Allongé sur le lit, il avait le corps en début de refroidissement, quelques raideurs et des hématomes ou bleus sur les deux arcades sourcilières et pommettes, les mains ligotées derrière le dos avec un drap de couleur jaune. Le rapport d’expertise médico-légale fait par le Dr Victorino Mendes a établi ‘’que la mort du sieur Gallais est due à un polytraumatisme avec fracture et hémorragie interne et externe provoquée par les coups et blessures avec des objets durs et contondants’’. Veuve de la victime, Ndèye Mour Thiaw a comparu hier devant la barre de la Chambre criminelle, à côté de deux des trois hommes qui ont ôté la vie à son époux. Et si cela ne tenait qu’à la défense, les accusés n’allaient pas être jugés car, après la lecture de l’ordonnance de renvoi (OR) et de mise en accusation devant la Chambre criminelle, les avocats de Malang Camara et de Thierno Ba ont soulevé des exceptions de nullité de la procédure. Mais le président a joint l’exception au fond et a ordonné l’ouverture des débats d’audience.

La veuve raconte l’horreur

Ainsi, Ndèye Mour Thiaw a retracé le film de l’horreur qu’elle a vécu dans la nuit du drame. Lors de cette nuit fatidique du 27 au 28 août 2009, son époux, avec qui elle s’était mariée le 3 mars 2007, lui a offert un beau cadeau d’anniversaire et promis une parcelle de terrain à usage d’habitation à Saly. Après le dîner, ils sont allés dormir. Et vers 3 heures du matin, Ndèye Mour Thiaw a vu deux individus entrer dans la cabine. L’un d’eux a déchiré son slip avant d’abuser d’elle devant son conjoint ‘’qui ne pouvait rien faire car c’était un handicapé physique’’. Tandis que l’autre frappait à mort ce dernier. ‘’Ils ont immobilisé mon mari sur le lit, avant de m’amener au salon. L’un d’eux m’a obligée, sous la menace d’un couteau, d’avoir des rapports sexuels avec lui. Puis ils se sont relayés sur moi. Au moment où ils tuaient mon mari, j’étais au salon’’, a-t-elle déclaré. Toujours, la dame a indiqué qu’elle a été ligotée et bâillonnée par les malfaiteurs qui se sont enfuis en emportant avec eux un ordinateur portable, un écran plat, deux téléphones portables, les papiers du véhicule, la somme de 900 000 F CFA  et un moteur hors-bord de 15 chevaux. ‘’A force de me débattre, j’ai réussi à me détacher pour alerter mes voisins’’, a-t-elle éclairé.

Les témoins racontent qu’ils ont été alertés par les cris de détresse de Ndèye Mour Thiaw. Le pêcheur Lamine Kébé raconte que la nuit des faits, vers 22 heures, alors qu’il prenait son dîner sous sa tente, son attention a été attirée par la présence de Mbaye Diodio, Malang Camara, Thierno Ba dit ‘Thier’ et Philippe dit Fily, des personnes de ‘’mauvaise réputation’’ qui lui ont donné l’impression de préparer un coup. Ce témoignage a été confirmé par le boutiquier du coin, Fara Diagne.

C’est à Jaol, le 7 septembre 2010, que le chauffeur Thierno Ba dit Thier a été finalement arrêté. Malang Camara l’a été cinq jours plus tard, à Thiaroye. Inculpés pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec escalade et usage d’armes et de violences ayant entraîné la mort et viol collectif, ils ont fait face aux juges.

Les accusés se renvoient la balle

Domicilié à Thiaroye Azur, Thier, qui a déjà fait la prison en 2009 pour vagabondage, a laissé entendre que l’idée de cambrioler le voilier ‘’Fleur Sel’’ est venue de Fily. ‘’Nous étions assis à côté de la plage en train de griller du poisson avec Malang Camara, Mbaye Diodio et Fily. Tout d’un coup, Gérard nous a dépassés. C’est là que Fily nous a révélé que le vieux était plein aux as. Sur ce, nous avons mûri un plan’’, a-t-il détaillé. Toutefois, Fily n’a pas voulu participer à ce vol et en cours de trajet, Mbaye Diodio a rebroussé chemin. ‘’Alors nous étions 3 avec Abdoulaye Ndiaye, un ami à Malang Camara. Une fois dans le bateau, je ne voulais pas réveiller le couple, mais mon coaccusé, emporté par sa témérité et sa fougue de jeunesse, s’est précipité dans la chambre à coucher. Moi, je ne voulais que prendre de l’argent pour passer une belle fête de Korité. J’ai ouvert le tiroir où j’ai pris des paires de bijoux de valeur’’, a-t-il révélé. Thierno Ba a ajouté que c’est le sieur Ndiaye qui a retenu la dame au salon pour entretenir des relations sexuelles avec elle. Pis, il a pris un couteau dans la cuisine avec lequel il l’a menacée. ‘’Ce sont eux qui ont tout fait. Je n’avais que 24 ans et 3 mois à l’époque. Je n’étais pas assez mature’’, a-t-il prétexté.  Cependant, la veuve a juré que c’est lui qui a abusé d’elle en premier.

Célibataire et père d’un enfant, Malang Camara déjà condamné à 2 ans pour trafic de chanvre indien, a nié l’accusation. D’emblée, il a précisé qu’il est plombier et qu’il ne connaît rien de la mer. ‘’Je suis étranger aux faits. J’ai connu Thier à Yarakh. Il m’avait une fois blessé à l’œil  et j’étais à sa recherche. Il a tout manigancé en m’impliquant’’, s’est-il défendu. D’après lui, les déclarations qu’il a faites devant le juge d’instruction ne sont pas les siennes et ses aveux à l’enquête préliminaire ont été extorqués car il a été électrocuté.

 

30 millions de F CFA de dommages et intérêts réclamés

 

Avocat de la partie civile,  Me Etienne Ndione  a fait remarquer que les accusés cherchent maladroitement  à se tirer d’affaire en se lançant mutuellement la balle. ‘’Ils ont tué Gérard Gallais, une personne sans défense. De plus, ma cliente Ndèye Mour Thiaw est atteinte dans sa chair. Elle a été salie par trois hommes qui ont tué l’homme qu’elle aimait. Depuis, elle ne dort plus d’un sommeil paisible. Elle est traumatisée. Elle ne veut plus voir la mer encore moins un bateau’’, a renseigné la robe noire. Qui a réclamé la somme de 30 millions en guise de dommages et intérêts.

A sa suite, la parquetière Ramatoulaye Ly Ndiaye a dit être ‘’restée sans voix’’. Non seulement pour la gravité des faits, mais par ‘’l’attitude lâche des accusés’’. Toutefois, elle a relevé que ces derniers ont servi des dénégations systématiques pour se soustraire de leurs responsabilités pénales. Mieux, que chacun a essayé de tirer la couverture de son côté en ne manifestant aucun remords. Ainsi pour la répression, la représentante du parquet a requis 20 ans de travaux forcés pour association de malfaiteurs, 10 ans pour viol collectif et les travaux forcés à perpétuité pour vol aggravé commis la nuit avec escalade ayant entraîné la mort. Ce, non sans dire que le bénéfice de circonstances atténuantes ne peut être accordé à ces inculpés. Pour finir, elle a demandé à la Chambre de les condamner à la peine la plus élevée.

Estimant que la déclaration d’un coaccusé ne peut constituer de preuve, l’avocat de Malang Camara a plaidé l’acquittement pour l’association de malfaiteurs et viol collectif. Pour les infractions restantes, il a sollicité une application bienveillante de la loi pénale. Les conseils de Thierno Ba ont imploré la clémence de la Chambre. Délibéré le 20 juin prochain.

Repondre