Fuite au concours général 2017 - La tutelle blanchit le lycée Thierno S. N. Tall - Ligne Directe, site d'informations
Home Actualités Fuite au concours général 2017 – La tutelle blanchit le lycée Thierno...

les-eleves-en-classe-de-ci-sont-plus-performants-en-mathematiques-qu-en-lecture-serigne-mbaye-thiam-498921

 

Le ministre de l’Éducation nationale, Serigne Mbaye Thiam, a apporté des clarifications hier, sur l’organisation du Concours général 2017. Pour lui, il n’y a ni fuite ni  fraude dans  les épreuves de mathématiques. La tutelle a blanchi le lycée Thierno Seydou Nourou Tall et parle de ‘’négligence’’.

Après les fuites annoncées sur l’épreuve de mathématiques du concours général de 2017, le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, est sorti hier de son mutisme. Et c’est pour apporter un certain nombre de précisions. ‘’Je voudrais dire qu’il n’y a eu ni fuite, ni fraude dans la chaîne de délivrance  des épreuves. L’Office du baccalauréat a bien sécurisé l’épreuve et il n’y a pas eu de fraude’’, affirme d’emblée Serigne Mbaye Thiam qui s’est exprimé à Louga, en marge des activités de la semaine nationale de l’école de base. À la suite de cette fuite, le lycée Thierno Seydou Nourou Tall a été pointé du doigt. Cependant, Serigne Mbaye Thiam a lavé cette école d’excellence de tout soupçon. Selon lui, ce qui s’est passé est qu’il y a eu une négligence dans le choix d’un des exercices de l’épreuve de mathématiques. En fait, révèle-t-il, cet exercice a été donné en 2015 en France, lors d’un concours. Il était donc disponible sur internet depuis deux ans. Il se trouve, dit-il, que le professeur d’université qui a proposé cette épreuve, l’a prise telle quelle sans l’avoir modifiée. Ce qui, à ses yeux, constitue une ‘’négligence’’.

Serigne Mbaye Thiam a ainsi souligné que l’épreuve étant disponible sur internet, les encadreurs de Seydou Nourou Tall, dans le cadre de leurs recherches pour préparer leurs élèves, ont eu à télécharger le sujet et l’ont donné aux candidats au cours  de l’année scolaire. ‘’Devant les suspicions, le MEN a, en relation avec l’Office du bac chargé de l’organisation, décidé de reprendre l’épreuve de mathématiques. Pour les élèves eux-mêmes et pour leurs encadreurs, il ne faudrait pas que leur mérite soit terni par des suspicions’’, tempère le ministre. Pour lui, la dignité des encadreurs de Seydou Nourou Tall ne peut être mise en cause encore moins celle des élèves.

Des épreuves inédites, originales

Le ministre insiste plutôt sur le fait que ce sont ceux qui ont fait les propositions qui ont manqué de rigueur, sachant surtout que les dispositions qui encadrent les choix des épreuves doivent obéir à  l’originalité. ‘’Donc les enseignants qui proposent les sujets doivent proposer des épreuves inédites, originales et ces enseignants doivent s’engager à ne pas proposer la même épreuve pendant cinq ans ni dans leurs classes, ni pour les élèves qu’ils encadrent’’, renchérit Serigne Mbaye Thiam. Le ministre renseigne qu’en général, ce sont les enseignants du supérieur qui choisissent les épreuves du baccalauréat. Par conséquent, ceux du lycée Thierno Seydou Nourou Tall n’étaient pas dans la commission du choix des épreuves ou de validation.

Repondre