Justice - Ndèye Khady Guèye doit 500 millions de F CFA à l’Etat du Sénégal - Ligne Directe, site d'informations
Home Actualités Justice – Ndèye Khady Guèye doit 500 millions de F CFA à...

Ndèye Khady Guèye

 

 

Finalement, l’ex-administratrice du Fonds de promotion économique (FPE), Ndèye Khady Guèye, a écopé d’une peine de 4 ans de prison assortie de sursis pour blanchiment de capitaux et prise illégale d’intérêts, devant le tribunal correctionnel de Dakar. La défense envisage d’aller devant la Cour d’appel de Dakar contre cette décision rendue.

 

Entourée de ses conseils devant la barre du tribunal correctionnel de Dakar, Ndèye Khady Guèye avait le sourire aux lèvres, lorsque le juge a commencé la lecture du délibéré, hier. ‘’Le tribunal relaxe Ndèye Khady du délit de détournement de deniers publics à hauteur de 1,89 milliard de F CFA’’, a d’abord déclaré Ndary Diop. Mais la dame a perdu son sourire en entendant la suite. C’est le visage fermé que l’ex-administratrice du Fonds de promotion économique (FPE) a écouté le juge lui notifier sa condamnation à 4 ans assortie de sursis. En effet, elle a été reconnue coupable des chefs de prévention de prise illégale d’intérêts et de blanchiment de capitaux. Une même sanction infligée à l’assureur Babacar Mané. Ainsi, ils vont devoir payer solidairement à l’Etat du Sénégal la somme de 500 millions de FCFA à titre de dommages et intérêts.

Par ailleurs, il est à noter que le tribunal est allé au-delà du réquisitoire du parquet. Qui avait requis, lors de ce procès, 3 ans assortis du sursis contre les prévenus. Contrairement à la demande faite par les avocats de la partie civile et l’agent judiciaire de l’Etat (AJE). Ces derniers avaient réclamé la somme de 1,5 milliard à titre de dommages et intérêts et la confiscation des immeubles d’une valeur de 3 milliards de F CFA. A leur tour, le conseil de la défense, Babacar Mané, avaient sollicité la relaxe pure et simple. Mes Seydou Diagne et Cie ont signalé que Ndèye Khady Guèye a été poursuivie avec ‘’maladresse’’. Ils ont souligné que le rapport de la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif) a été commandité pour atteindre leur cliente.

 

Les avocats de la défense vont interjeter appel

 

Un rapport a été adressé au procureur de la République en janvier 2013. Dans cette affaire, l’enquête diligentée par la Section de recherches de la gendarmerie a relevé que Ndèye Khady avait créé la Société africaine de participation (SAP SA), depuis 2010. Ce, avant d’obtenir un prêt de la Bsic d’un montant de 1,5 milliard de F CFA garanti par la FPE. Ce n’est pas tout, puisque les enquêteurs lui ont également reproché d’avoir accordé un prêt de plus de 400 millions à la mutuelle ‘’Xel Dalna’’ qui appartient au réseau Ramatou dont elle est la Présidente.

Cependant, non contente de la décision rendue, Me Baboucar Cissé a annoncé que la défense va interjeter appel pour réclamer justice dans ce dossier. Arguant ainsi que les délits pour lesquels l’ancienne patronne du FPE, devenu Banque nationale de développement économique (BNDE), ne sont pas établis. Mieux, l’avocat renseigne que l’Etat n’a pas subi de préjudice.

Il faut rappeler que le juge d’instruction avait accordé un non-lieu pour Ndèye Khady Guèye, alors qu’elle venait de boucler 14 mois de détention préventive. Ensuite, le parquet avait interjeté appel. D’où la comparution de la dame devant le tribunal correctionnel. Dans cette affaire, on est loin de connaître l’épilogue.

Repondre