L’affaire Nadège jugée ce matin - Tout sur l’histoire des photos et vidéos nues de Fatima Lika Dioum - Ligne Directe, site d'informations
Home Actualités L’affaire Nadège jugée ce matin – Tout sur l’histoire des photos et...

Nadège et Lika

 

Poursuivie pour diffusion d’images à caractère pornographique et menaces de mort, l’ex-épouse de ‘’Djily Créations’’ va comparaître aujourd’hui, devant le Tribunal des flagrants délits de Dakar. ‘’EnQuête’’ revient sur les déclarations de la plaignante Fatima Lika Dioum, et de la prévenue, faites devant les éléments de la Division des investigations criminelles (Dic).

 

Le Tribunal des flagrants délits de Dakar va appeler ce matin à la barre Nadège Blondin Da Souza, ex-femme du célèbre couturier Djily Niang, plus connu sous le nom de ‘’Djily Créations’. Accusée de diffusion d’images à caractère pornographique et menaces de mort, l’ex-mannequin et mère d’un garçon de 4 ans n’est pas la seule prévenue dans cette affaire. Liliane Koité est également poursuivie dans cette procédure de mœurs.

Tout est parti d’une plainte contre X déposée à la Division des investigations criminelles (Dic) par  Fatima Lika Dioum, âgée de 22 ans. Cette réceptionniste a intenté cette action judiciaire pour, dit-elle, laver son honneur. La cause : des photos et des vidéos nues d’elle circulent depuis plus de 4 mois sur le Net.

Lika Dioum : ‘’On m’accuse d’être la maîtresse de Djily Créations’’

Devant les enquêteurs, elle a exposé les faits : ‘’A la date du 29 janvier 2017, j’ai reçu plusieurs messages d’alerte via WhatsApp émanant de ma copine Liliane Koité. Dans ledit message, elle me disait avoir vu une publication de mes photos toutes nues dans un groupe WhatsApp dans lequel elle fait partie. Sur ces entrefaites, pour étayer ses dires, elle m’a envoyé deux de mes photos nues via WhatsApp. Par le même canal, à la date du 30 janvier 2017, j’ai reçu à nouveau d’autres messages de confirmation venant d’une autre amie du nom de Nadège Da Souza. Mais, cette fois-ci, Nadège m’a dit avoir vu mes photos divulguées sur WhatsApp et Facebook de la part d’une autre Fatima, sans autres précisions. Sans désemparer, elle m’a fait parvenir lesdites photos via WhatsApp afin de confirmer ses propos. Dans cette même lancée, au courant du mois d’avril 2017, grande a été ma surprise quand j’ai reçu un appel téléphonique émanant d’un ami dénommé Cheikh Sow qui m’a informée avoir vu mes photos nues publiées sur le réseau social Facebook et sur les sites Seneporno, YouTube et sur Www.Xnxx.com. Aux fins de vérification, j’ai constaté que mes photos nues ont été publiées sur les sites précités. Je doute d’une complicité entre les nommées Liliane Koité et Nadège car elles m’ont envoyé via WhasApp les photos nues et habitent toutes les deux à Ouest Foire. Pis encore, on a relaté sur les sites précités des propos diffamatoires en ces termes : ‘’Lika Dioum, la maîtresse de Djily Créations, meilleure amie de Nadège, ex-femme de Djily’’. Je porte plainte pour diffusion d’images à caractère pornographique et je me constitue partie civile pour le préjudice moral qui m’a été causé’’.  

 

Nadège, ex-femme de Djily Créations :   ‘’Nous avons eu un différend’’

Placée sous mandat de dépôt depuis mardi dernier, Nadège Da Souza a livré sa part de vérité dans cette affaire : ‘’Effectivement, je connais Fatima Lika Dioum. Je l’ai connue il y a quatre ans de cela dans l’atelier de mon ex-mari, Djily Créations où elle était venue récupérer des habits. Par la suite, on a sympathisé et échangé nos numéros. Quelque temps après, elle m’a invitée à l’anniversaire de sa fille à Nord Foire. Nous avons gardé contact et elle venait souvent chez moi aux Hlm 4. Par la suite, elle m’a expliqué son problème avec sa tante qui l’avait hébergée dans sa maison. Cette dernière, suite à un différend, lui avait demandé de quitter son domicile. C’est à partir de ce moment que je lui ai proposé de venir vivre dans mon appartement vu que j’étais dans une procédure de divorce avec mon époux. D’un commun accord, il était convenu que l’on se partage un nouvel appartement, et au moment de déménager, elle m’avait dit qu’elle ne disposait pas d’argent. Finalement, j’ai pris un studio à Ouest Foire. Lors de ce déménagement, elle m’a suivie dans mon nouveau logement pendant un mois, m’aidant à ranger mes bagages. C’est sur ces entrefaites que nous avons eu un différend. C’est par la suite qu’elle est partie de chez moi pour vivre chez sa cousine Liliane Koité. Le 30 janvier 2017, comme mon compte Facebook était plein, j’ai ouvert une nouvelle page Facebook portant le même nom et j’ai constaté que l’on m’a envoyé un message sur mon mur me disant en ces termes : Lika Dioum, ferme ta page Facebook sinon nous allons te détruire car nous avons tes photos et vidéos nues que tu as envoyées au vieux Espagnol. J’ai écrit un message sur Messenger pour lui dire que je n’étais pas Lika Dioum’’.

D’où proviennent ces photos ? Pourquoi circulent-elles sur les réseaux sociaux ? Ce sont entre autres les questions auxquelles Nadège Da Souza tentera de répondre face au juge du tribunal des flagrants délits de Dakar, ce mercredi.

Repondre