Sénégal - 47 milliards Fcfa pour l'entrepreneuriat agricole des jeunes - Ligne Directe, site d'informations
Home Actualités Sénégal – 47 milliards Fcfa pour l’entrepreneuriat agricole des jeunes

agriculture-plantation-agriculteur-terre-ferme

 

Les autorités sénégalaises vont mobiliser 47 milliards de francs CFA pour financer l’entrepreneuriat agricole des jeunes, à travers le projet de développement de l’entrepreneuriat agricole. Lancé ce jeudi à Dakar par le ministère en charge de la jeunesse et de l’emploi, le projet a reçu l’appui de la Banque islamique de développement.

L’information vient du ministre de la jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne, Mame Mbaye Niang. Présidant la cérémonie de lancement organisée par le Programme des domaines agricoles communautaires (PRODAC), le membre du gouvernement a confié que le Sénégal allait mobiliser 47 milliards de francs CFA pour le projet de développement de l’entrepreneuriat agricole. Financé par la Banque islamique de développement (BID), ce projet est une initiative du Prodac dont l’objectif est de contribuer à promouvoir l’emploi rural, à travers le développement des moyens de production et le renforcement des compétences entrepreneuriales des jeunes des régions de Kaffrine, Fatick, Louga et Kolda.

Les localités telles que Boulel, Niombato, Dodji et Fafacourou, sont notamment concernées. Les 47 milliards de francs CFA viendront s’ajouter aux 60 milliards de francs CFA déjà rassemblés pour démarrer d’autres projets agricoles. D’après le ministre de la jeunesse, ce projet va permettre d’engager 300.000 jeunes sur 10 domaines agricoles et contribuer ainsi à réduire le chômage au Sénégal. « Je demeure convaincu que c’est le meilleur projet pour régler le problème de l’employabilité des jeunes. Il va aussi résoudre le déficit céréalier auquel le pays est confronté …», a déclaré le ministre Mame Mbaye Niang, convaincu que ce projet influe sur le taux de chômage au Sénégal.

En en croire le ministre, les localités bénéficiaires du projet (une superficie de 38.789 Km² pour environ 2.116.000 habitants) ont été choisies en fonction de plusieurs paramètres liés à la vulnérabilité, au niveau de chômage et de sous-emploi, à la taille de la population et à l’existence de ressources naturelles pouvant permettre de développer la chaîne de valeur agricole.

Entreprise agricole, un véritable incubateur

Accompagné de ses collègues Alioune Sarr, ministre du commerce, et Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’industrie et des mines, Mame Mbaye Niang a expliqué que l’entrepreneuriat agricole est un véritable incubateur au Sénégal et que les domaines agricoles communautaires sont à ce titre des pôles de compétitivité économique. « Il n’y a pas un jeune qui n’a pas sa place dans un domaine agricole », s’est-il ainsi exprimé.

Au Sénégal, le taux de chômage a atteint les 13%, d’après les chiffres de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), qui a réalisé l’an dernier une Enquête nationale sur l’emploi au Sénégal (ENES). Selon l’étude, les femmes sont plus touchées que les hommes par le chômage avec une différence de 7 points.

afrique.latribune

Repondre