Tapage nocturne, racolage, ivresse publique - JAMRA exprime son soutien au quotidien "Le Témoin" et dénonce les provocations du «Bar Le Créole» de la Sicap ! - Ligne Directe, site d'informations
Home Actualités Tapage nocturne, racolage, ivresse publique – JAMRA exprime son soutien au quotidien...

BAR CRÉOLE

 

 

« Le Témoin-Quotidien » alertait déjà, le 10 janvier dernier, les autorités relativement à ce bar atypique, qui a fini par indisposer les populations riveraines. Le journal invitait le ministre de l’Intérieur et le gouverneur  de Dakar à faire un pèlerinage au bar-restaurant «Le Créole», sis à la Sicap Liberté 2, devenu un haut lieu de délinquance étatique et de dégradation de l’image de l’Administration sénégalaise, dont des véhicules officiels semblent avoir élu domicile aux abords de ce lieu de libertinage, où Vénus et Bacchus règnent en maître absolu! Au grand dam de la tranquillité des riverains !

Face à mutisme des pouvoirs publics (en dépit des multiples alertes de la presse), d’honorables habitants de ce quartier ont fait part à JAMRA de leur volonté d’en découdre ouvertement avec le propriétaire de ce bar, qui ne semble se préoccuper que de son profit financier, pendant que la prostitution, l’ivresse publique, la pollution sonore, qui indisposent sérieusement ses paisibles voisins, semblent être le cadet de ses soucis. Même si une école élémentaire se trouve à proximité. JAMRA leur a alors rappelé que le Sénégal étant un pays de droit, nul n’a le droit de s’y faire justice soi-même. Et avons pris sur nous l’engament de relayer cette ultime alerte, en nourrissant le légitime espoir qu’elle sera enfin entendu par qui de droit.

L’Organisation islamique JAMRA et l’Observatoire de veille et de défense des valeurs culturelles et religieuses, MBAÑ GACCE, sont d’autant plus déterminées à soutenir les populations dans cette légitime revendication, que le propriétaire du bar incriminé menace de ses foudres le quotidien «Le Témoin», à qui il a intenté un procès, qui se tient d’ailleurs ce jour, 11 mai, au Tribunal régional de Dakar. Lequel dira certainement le droit, face à cette inqualifiable provocation, constatée par voie d’huissier, et que les Notables du quartier n’ont eu de cesse de dénoncer, soucieux de leur sécurité et de l’avenir de leurs enfants.

JAMRA et MBAÑ GACCE soutiennent sans réserve l’excellent travail d’investigation effectué par le quotidien «Le Témoin» qui, rappelons-le, nous avait permis en 1999 de mettre un terme à l’organisation d’un honteux défilé de jeunes travestis, par le tenancier du «Night-Club Rolls» de Mbour, qui se targuait de bénéficier du soutien d’une haute autorité à la Présidence de la République ! Il en fut de même, en avril 2000, avec le Night-Club « Cinq sur Cinq » de Mboro, où un défilé exhibitionniste, intitulé « Concours du plus grand sexe« , mettait en en compétition de jeunes filles sénégalaises, mineures pour la plupart, piégées par le propriétaire de ce bar, contre lequel JAMRA s’était constituée partie-civile par les soins de notre avocat Me Khassimou Touré. Qui avait réussi, avec l’aide de Dieu et la solidarité des riverains, à faire condamner par la justice sénégalaise le propriétaire et à faire mettre sous scellé ce haut lieu de débauche et de destruction de notre jeunesse.

JAMRA et MBAÑ GACCE, saisissent l’occasion pour saluer l’exemplarité de l’initiative courageuse et hautement patriotique du Préfet de Pikine, Pape Demba Diallo, qui aura réussi, en mai dernier, à travers deux opérations « Augias » de grande envergure, menées de main de maître, à démanteler une vingtaine de bars clandestins et un nombre impressionnant de salles de jeux, dans les communes de Pikine-Est, Pikine-Ouest, Pikine-Nord, Diamaguene-Sicap-Mbao, Djidah-Thiaroye-Kao et Yeumbeul-Sud. Souvent en porte-à-faux avec la loi, ces tenanciers opéraient pour la plupart à proximité d’établissements scolaires, contribuant ainsi à accentuer le fléau de la débauche et de la déperdition scolaire. Dans UN PAYS OU IL EST PLUS FACILE D’OBTENIR UNE LICENCE POUR OUVRIR UN BAR, QU’UN AGREMENT POUR OUVRIR UNE ECOLE !

 

Dakar, le 10 Mai 2017,  

Les Bureaux exécutifs de

JAMRA & MBAÑ GACCE

Repondre